Accueil 2018-03-02T19:56:12+00:00

Racing team histoire

C’est une aventure qui commence début 90 avec Michel « BUBU » Burel , Chuck et son frère Pierrot
(désormais concessionnaire officiel H-D), qui ont déjà ouvert une grande porte en 1989 puisque avec
leurs frangins du MC Clichy et du MC 77 et après 3 années de prospection à leur insu, ils recevront
officiellement à Sturgis (U.S.A), leurs couleurs Bandidos MC France…et dans la foulée ils n’en resteront
pas là, ils seront envahis par une irrésistible envie de brûler du pneu et de prendre de la vitesse avec le
Racing Team.

Racing Team Corpus Christi, TEXAS . (fin années 80)

Racing Team Corpus Christi, TEXAS . (fin années 80)

Après des échanges incessants avec leurs frères U.S et des voyages outre- Atlantique pour créer le projet de ramener un authentique dragster « Marchman » (monteur de dragster U.S) qui évoluera au fil des années.

Le Marchman est équipé d’un moteur de 2045 c.c sur base S&S, armé de culasses RevTech dans lesquelles des soupapes en titane attendent l’explosion d’un mélange nitreux poussé par des pistons Arias et un carburateur S&S. Mais le cocktail ne s’arrête pas à ça, après plusieurs boîtes de vitesses qui ont lâché sur la piste, et sur les conseils avisés de Benny Brulloths, pilote U.S de dragster et Frangin du Racing Team de Corpus Christi (USA,Texas) la boîte standard va être remplacée par un système centrifuge avec embrayage de chez Jim McClure.

Fini les runs avec le FXRS de Pierrot… Le Racing Team français va se lancer à la conquête des pistes de Dragway américain, Sturgis, Daytona , Shreveport… sur leur top gaz aux couleurs du club. Et fort de cette expérience outre-Atlantique, le Chapitre Bandidos de Marseille va faire plus que participer, ils vont organiser, pendant 3 années consécutives -et ce malgré le décès de Michel en 91- la manche Européenne qui se déroulera dans le sud de la France, au circuit du Castellet pendant l’Iron Power Show.

Benny Brulloths, Racing Team Corpus Christi, Texas.

Après la dernière édition de l’Iron Power Show en 1993, le top gaz de Michel « BUBU » Burel a participé à quelques démonstrations sur piste pour prendre sa retraite dans le fond d’un atelier, cette machine va passer de mains en mains dans l’espoir de courir à nouveau un jour. Pendant 22 ans le dragster de « BUBU » va attendre son heure, il sera racheté par un Frère du Danemark, Bandido Nomad Buller 1%ER, qui en confiera la garde en 2011 à Bandido Thierry 1%ER, alors « Racing Team » en Avignon

START

Support Your Racing Team France

SUPPORT TEAM

Team

La nouvelle génération relance l’aventure.

En 2011, motivé par Bandido Scal 1%ER, Membre fondateur du BMC France,  Bandido Thierry du chapitre Bandidos d’Avignon, reprend le flambeau.

Thierry & Scal.

1er course de Championnat de France de dragster moto, Aubenas en Ardèche.

Benny Brulloths & Michel Burel.

Premier défi, convaincre le concessionnaire H-D d’Avignon, propriétaire d’un V-ROD Destroyer, de faire la promo de son dragster, n’ayant pas de pilote sous la main.

Bandido Scal 1%ER pose la question a Thierry de savoir si il est sûr de lui,  ce à quoi il répond: « Pas de problème »

« T’inquiètes,  la première fois  » Bubu  » aussi avait de l’appréhension, tu verras après le premier  run, t’en redemanderas. »

Scal avait raison.

Les essais sont fait sur route fermée et  en juin 2011, après 3 mois d’entrainement, arrive la première course, où entouré de concurrents expérimentés Thierry va devoir faire ses preuves. Il faut savoir rester humble, mais ne pas baisser la tête.

Our Color Don’t Run.

Une petit équipe est placée sur le tarmac de l’aérodrome d’Aubenas, et Serge, pilote H-D Valence et co-organisateur de la manifestation demande si Thierry a déjà piloté ce genre d’engin avant…

La catégorie SuperTwin à laquelle le BMC participe est appelée en pré-grille pour les premiers runs qualificatifs.

« détends-toi…»

Bandido Bob 1%ER dit a Thierry  de se détendre, et ce dernier lui répond: « On est sur un champ de bataille »

Entouré de team de concessions officielles et de team de différents MC ( pour la plupart support 81), il va falloir se lancer.

Un burn pour le grip de la roue arrière, alignement sur la ligne de départ devant le feu rouge, orange, jaune ! La poignée des gaz déjà ouverte en grand, il lâche l’embrayage et Thierry se retrouve propulsé sur le « Destroyer », la roue avant du dragster va se lever d’une cinquantaine de centimètres et ne retouchera le bitume que 15 mètres plus loin, la piste de 400 mètres va être parcourue à une vitesse de 206 km/h, avec beaucoup d’adrénaline.

2 ème temps aux  runs qualificatifs, pas mal pour une première fois. Pas de trophés de gagnés pour cette première manche du Championnat de France, mais les patchs du « Racing Team » Bandidos MC France vont de nouveau briller (pendant 2 années consécutives) sur les « dragway », après 18 ans d’absence. Le « Racing Team » va même ramener une deuxième place sur le podium au championnat de France de dragster moto en 2012, dans la catégorie Super Street Twin au guidon du V-Rod Destroyer.

Projet

Retour aux sources

Après un moteur cassé fin 2012 et d’autres projets professionnels, Bandido Thierry se voit transféré du chapitre d’Avignon au célèbre Mother Chapter Marseille.

Trois années se sont écoulées…

Nice, octobre 2015. « On fait quoi avec ? »

Grâce a Bandido Nomad Buller qui souhaite que le Club reprenne les courses de dragsters, l’opportunité est saisie et le Gasser de « BUBU », va se voir rajeunir pour reprendre du service. Une restauration et une nouvelle préparation de la machine va être lancée pour remettre la moto en piste. Le Racing Team Bandidos Mc France est de retour.

Cure de jouvence

Le « gasser » est rappatrié à l’atelier.

La machine va être mise à nue, son cadre va être sablé pour faire disparaître la peinture bleu qui lui a été attribuée après être passsée dans differentes mains.

Son moteur va être autopsié pour observer le ravage des années de stockage. Le cylindre arrière a été démonté pour un premier comparatif.

Fût cylindre arrière & piston.

Culasse arrière (revtech) & soupapes titane.

Le projet est lancé de réaléser les cylindres et de commander une paire de pistons Arias en surcôte , les culasses vont être traitées… Une surprise attend l’atelier, les basculeurs de chez Baisley à Chicago (U.S.A) sont fabriqués sur mesure et équilibrés, et il est difficile de savoir si ils sont toujours en état.

L’atelier prend contact avec la firme qui est toujours en activité, des photos et les prises de côtes sont envoyées par mail… …Et d’après les ateliers Baisley et une longue conversation avec la personne qui a réalisé elle-même la transformation des basculeurs il y a 26 ans, le matos serait encore fiable et les côtes inchangées. Mais la partie n’est pas gagnée puisqu’il va falloir néanmoins remplacer les 4 tiges de basculeurs et les poussoirs, les cams ont l’air en état, mais il ne va pas falloir se contenter de ça. Même l’embrayage fait la gueule de pas avoir tourné depuis tant d’années.

Et la carrosserie elle aussi a besoin d’un gros lifting.

Un spécialiste en carrosserie et en aéronautique de Bordeaux est rencontré par le plus grand des hasards, le projet lui plait, l’atelier  fera appel à sa sous-traitance pour la nouvelle carrosserie du dragster.

L’ensemble de la jupe arrière est en alu aviation (entièrement riveté). Le travail de carrosserie sera long mais le résultat est magnifique, un travail de pro qui va conférer un modernisme mélé à une note « old school » à ce bon vieux top gaz.

Le train avant tordu va être lui aussi remplacé par un train avant plus moderne provenant d’une Buell.

Un travail sur la colonne va être nécessaire pour chausser la fourche de Buell.

La machine prend forme petit à petit…

Une tête de fourche en carbonne va même prendre place sur le monstre.

Des mois de travaux, d’attente et de stress aussi, la partie moteur n’a pas trop avancé, des disponibilités de pièces assez longue  voires  inexistantes mettent un frein au projet… …jusqu’à un appel miraculeux: « J’ai entendu que vous remettiez en route le dragster de Michel. J’ai un stock de pièces moteur chez moi appartenant à cet engin. »

Au travail

Pompe à huile Performance

On ouvre le bas moteur

Surprise un Vilo S&S retaillé et équilibré

Partie cycle en phase finale

Hommage à BUBU

Bandido Thierry 1%ER, pilote dragster ainsi que toute l’équipe du Racing Team France remercient tous les Frères, supports et amis qui ont acheté le tee-shirt de soutien du Racing Team Bandidos qui permet de sponsoriser l’équipe afin de représenter le Bandidos MC dans les courses de Dragsters.

Love, Loyalty and Respect.

News

TEE-SHIRT MEMBRE

SUPPORT YOUR TEAM RACING

TEE-SHIRT SUPPORT